Nicolas Sarkozy à Bodrum

Nicolas Sarkozy-Carla Bruni-Bodrum

Lorsque nous avions organisé dans les années 90 un séjour de plongée pour les avocats associés de Nicolas Sarkozy,  lorsqu’il était maire de Neuilly sur Seine,  nous les avions logés dans l’un des meilleurs  hôtels  4**** de l’époque, le Grand Anka  de  gümbet,  à qui l’on ne donnerait même pas une étoile aujourd’hui !  Et pourtant, ils ont quitté Bodrum ravis, en promettant de convaincre leur patron Nicolas,  de venir lui aussi découvrir Bodrum, les criques aux eaux transparentes, les sites de plongée, les restaurants pieds dans l’eau, et la vie nocturne trépidante de l’ancienne Halicarnasse…

Auraient-ils tenu promesse, car vingt-cinq ans après, c’est dans un superbe petit hôtel de charme, proche du village de Torba et non loin du pseudo-somptueux hôtel 5***** de masse où le président Erdogan avait au début des années 2000, passé des vacances « géopolitiques » avec    Bachar el-Assad, que Carla Bruni, les enfants et Nicolas Sarkozy se sont installés pour quelques jours. Une excellente occasion pour découvrir les eaux transparentes et les magnifiques criques autour de Bodrum. Et pourquoi pas partir pour un voyage bleu en bateau sur la côte Turque ou autour des îles du Dodécanèse.

Une excellente occasion pour nous aussi de rebondir et de profiter de cette bonne nouvelle pour dire aux Français et à tous les Européens… hey camarades, votre ancien président est en Turquie pour ses vacances… et vous qu’est ce que vous attendez pour en faire autant ?  Si l’ancien président est là,  ex virulent pourfendeur de la destination, c’est sans doute qu’on peut y venir en toute sécurité et en toute tranquillité. Le chant du muezzin n’est pas plus dérangeant que les cloches des églises, et le poisson grillé du port de Bodrum n’a rien à envier au poisson poché de la Closerie des lilas.

On peut se poser la question si ce sont bien ses associés qui ont convaincu Nicolas Sarkozy de venir à Bodrum, ou si ce ne serait pas plutôt Carla Bruni, bouleversée par l’accueil chaleureux du public Turc lors de son concert à Istanbul en décembre dernier.

Quoi qu’il en soit, une fois n’est pas coutume, mais Nicolas Sarkozy donne aujourd’hui un bon exemple, à condition que les médias français reprennent l’information,  ce qui est beaucoup moins évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *