LA LIVRE TURQUE CHUTE, NICOLAS SARKOZY ÉTAIT LA AU BON MOMENT !

chutte livre turque

Depuis le début de l’année 2018, la monnaie turque a perdu 40% de sa valeur par rapport au dollar et à l’euro, mais c’est au mois d’aout que la chute a été la plus conséquente, en pleine période estivale et au moment même où notre ancien président, Nicolas Sarkozy, se trouvait  en vacance avec Carla Bruni à Bodrum.  Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils ont choisi la destination pour profiter de la dévaluation de la Livre turque, mais toujours est-il qu’ils font partie de ces Français et européens « malins », à avoir fait des économies sur leur budget vacances, en venant en Turquie cet été.

LA TURQUIE REDEVIENT UNE DESTINATION ATTRACTIVE

Conséquence ou opportunité, la Turquie redevient une destination touristique très attractive, après trois années difficiles.  Les chiffres de l’été confirment la reprise: selon l’édition du 23 aout 2018 de l’Echo touristique, « l’industrie du tourisme en Turquie reprend déjà de belles couleurs cette année. Les Européens reviennent, à commencer par les Français. Selon le dernier baromètre des entreproses du voyage,  la Turquie se hisse en 7e position en termes de nombre de voyageurs partis en juillet, avec une hausse de 46%. Au chapitre des réservations, la croissance grimpe à 81% ». Une belle surprise pour un pays qui le mérite bien.

PRIX CASSES DANS TOUS LES DOMAINES

Mis à part l’hôtellerie, facturée en devises, les biens et les services sont à prix cassés. Les meilleures tables de la ville, le billet d’entrée dans les musées et monuments historiques, l’achat de souvenirs locaux (épices, fruits secs, tapis et kilims, cuir, bijoux, textiles made in Turkey), sont en moyenne 40% moins cher qu’il y a quelques mois. De quoi s’offrir un séjour de rêve sans casser la tirelire. On soupçonne d’ailleurs certaines familles française, d’avoir pu avec l’allocation de rentrée de leurs deux enfants, faire tous leurs achats scolaires et d’habillement, s’offrir l’hôtel le temps d’un weekend  juste pour le prix d’un billet d’avion.  Il faut malgré tout en profiter le plus tôt possible  car l’inflation galopante (17% en aout) tend à peser sur les prix, qui sont régulièrement réajustés.

RÉVEILLONNEZ A ISTANBUL !

C’est peut-être le moment de penser à  des vacances d’hiver en Turquie, côté neige ou côté soleil et pourquoi pas à venir réveillonner à Istanbul le 31 décembre prochain !  De futurs voyages en Turquie tout doux pour le portefeuille des visiteurs. Ne l’oublions pas : profiter d’une monnaie locale dépréciée, c’est aussi soutenir une industrie du tourisme qui cherche à relever la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *